Les fiches d’activités pour les 4 niveaux CECRL A1, A2, B1, B2, concernent l’exploitation du court-métrage La 7ème Poule

  • soit dans sa totalité
  • soit d’une seule séquence
  • ou encore de plusieurs séquences successives.

Pour cela chaque activité renvoie au découpage en chapitres thématiques et séquences narratives proposé ci-dessous page 2.

Ainsi  pour une meilleure exploitation de tout document vidéo (un film ou un extrait de film, un court-métrage, un reportage, un extrait de journal télévisé, un clip de chanson, une publicité etc.), est-il essentiel que l’enseignant-e procède à un découpage du document en séquences pour organiser les différentes activités et pour appuyer son déroulement de classe.

En effet comment visionner le document vidéo ? Visionner (même un extrait) dans sa totalité ou pas ? C’est là qu’intervient le séquençage.

Mais d’abord définissons le terme de séquence du point de vue cinématographique :

Un document vidéo qu’il soit court ou long se déroule sur plusieurs séquences. La séquence est une suite de plans organisée autour d’une unité thématique et narrative du point de vue de l’histoire et de l’image.

C’est souvent le changement de lieu, d’actions à l’intérieur d’un même lieu, l’arrivée d’un nouveau personnage qui indiquent le passage à une autre séquence.

Ainsi le séquençage ou découpage s’appuie-t-il sur la logique du récit cinématographique.

A l’intérieur d’un long document comme un film ou un document plus court tel un court-métrage, une publicité etc., le récit cinématographique s’organise en une succession de mini-histoires à la manière des chapitres, des paragraphes et de la ponctuation du récit romanesque.

Par exemple plusieurs séquences d’un document vidéo correspondent à un chapitre thématique.

La construction du film en séquences s’enchaînant  mais toutefois dissociables permet un découpage pédagogique pour l’enseignant-e qui lui permettra de concevoir des unités d’apprentissage comme les unités/leçons d’un manuel de FLE.

télécharger le pdf